« Concevoir l’espace », un drôle de concept

Je ne vais pas vous mentir, l’exercice est difficile. Même s’il est plus naturel et logique pour certain·e·s, la difficulté reste, et pour plein de raisons. Pour moi, c’est assez facile de trouver plein de manière d’organiser, de ranger, de placer dans l’espace. Oui, mais… faut-il encore trouver la meilleure solution.

LA MEILLEURE SOLUTION ? « Mais c’est qu’elle s’emballe la petite ! » Oui… pardon, pardon, j’ai menti : (attention spoiler alerte) la meilleure solution n’existe pas !

Pourquoi ? Tout simplement parce que les outils, personnes, pratiques, évoluent en permanence. Il n’est pas non plus possible de contenter absolument tout le monde : nous sommes tellement nombreux·euses que la solution optimale pour les un·e·s ne l’est pas pour les autres.

C’est d’autant plus vrai lorsque l’on conçoit l’espace d’un cabinet de psychothérapie comme au Pôle consultation du Centre Pierre Janet (de nombreux·ses thérapeutes, patient·e·s, membres des équipes administratives ou de gestion) ou une maison de la santé. C’est en revanche bien plus simple lorsqu’il s’agit d’une chambre simple chez un· particulier·ère ou le bureau d’un·e professionnel·le qui ne reçoit pas le public, une seule personne à contenter 😁.

Et puis, on a aussi le droit de changer d’avis. Si un projet nous est parfait pendant quelques mois ou années, nous correspond complètement, on peut avoir envie de changer, tout simplement. Dans ce cas, c’est la modularité de l’espace qui est essentiel (mais ça, j’en reparlerai dans un autre article 😉 patience, patience).

Concevoir l’espace requiert forcément des compétences. L’une d’entre elles est d’apprendre à écouter les besoins et à comprendre comment les personnes fonctionnent. Quand je parle de fonctionnement, je parle des pratiques, des utilisations des équipements, des logiques qui sont en place pour chacun·e.

Pour les professionnel·le·s, il s’agit de savoir comment font-il·elle·s leur travail, dans toutes ses facettes, et, pour les particulier·ère·s, comment vivent-il·elle·s dans ces espaces et pratiques leurs activités. Les recherches sont essentielles pour compléter ces informations et bien saisir tous les besoins (savoir ce qu’on fait en gros, car, comme je l’ai dit plus haut, tout le monde est différent·e).

Concevoir un espace, c’est aussi s’arracher les cheveux, perdre des dents, oublier son français… Les contraintes peuvent être nombreuses selon les lieux, les besoins ou les envies. Pas toujours simple de tout solutionner.

Chaque projet est unique et même si certaines envies ou normes se retrouvent dans un grand nombre de conception, chaque intention est unique.

Le budget est un élément qui peut parfois avoir un très grand impact. Il est essentiel, pour tous les partis, d’en prendre conscience. Faire des économies sur certains points peut avoir des conséquences financières désastreuses pour l’avenir.

Le temps est un autre élément à prendre en compte. Si le temps de conception est trop court, les erreurs peuvent être nombreuses. Il est alors plus judicieux de réduire l’ampleur du projet ou d’allonger le temps de conception (idem pour les travaux). Cela évite les malfaçons et les conséquences qui en découlent.

L’existant doit aussi entrer dans notre ligne de mire. Mobilier ou immobilier, il faut composer avec. Comme pour toutes les contraintes, il faut en faire un atout, un allier. Par exemple, chez moi, les trois pièces principales ont d’énormes poutres dégagées des murs et plafonds. Dans un premier temps, on pourrait être tenté de trouver que ça va nous empêcher de faire ce que l’on veut. En réalité, ça nous pousse à trouver des solutions dont on n’aurait pas eu l’idée (et ça c’est vraiment chouette). En sommes, les contraintes doivent être mises en valeur pour en faire le meilleur allié conception.

Concevoir un espace, c’est aussi et surtout faire vivre nos idées, matérialiser notre créativité. Chaque conception est unique, même si des ponts peuvent apparaître entre plusieurs projets. Et puis il y a la pâte de chaque concepteur·rice : certain·e·s sont minimalistes, d’autres créent des esprits vintages, d’autres encore vont être très axé·e·s sur la nature et ses principes. Chacun·e son truc ♥

Tu as des questions ? Des remarques ? Envie de voir un des points être approfondi ? N’hésite pas à me le dire en commentaire, j’y répondrai avec plaisir.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :